J'étais en train de me remettre du sale coup de Tf1 de vendredi soir tout en essayant de m'ôter de la tête l'abominable chanson que j'avais entendue chez Monoprix (un truc qui fait ''juste toi....et moi....lalala...lalala, on dirait le frère de Grégoire, c'est moche)et en me disant que je préfèrerais encore écouter Tilripimpon sur le chihuaha 8 heures d'affilé ou n'avoir que la Compagnie Créole sur mon IPod (ce serait bien en fait, parce que j'ai une grande passion pour la Compagnie Créole, surtout la chanson sur le douanier Rousseau avec des perroquets bleus qui boivent du lait de coco et celle de Noël de Fort de France et aussi celle du...bon, je les aime toutes), lorsqu'en feuilletant un magazine télé je vois quoi ?

Ils nous collent Pascal le grand frère en plein milieu de la semaine, comme ça, sans prévenir, surprise. Bon, je suis toujours colère mais c'est bien TF1, vous faites des efforts. Un Confessions Intimes vendredi et vous serez pardonnés.


Qu'est ce qu'il est fort ce Pascal...il remet n'importe quelle teigne piercée habillée en Jennyfer sur le droit chemin, parce que Pascal, il trouve toujours la faille. Le truc qui fait que la nana jure comme un charretier, fait des doigts d'honneur à ses parents, pète les meubles et insulte son Maître de stage. Il y a TOUJOURS une raison, que Pascal trouve en général dans la 2èe partie après la pub, et ça c'est beau.

pascal_le_grand_frere

Oui, Pascal a la classe en cuir. Et l'ombre du mec derrière ça fait comme s'il était chauve avec des cheveux longs, mais il a la classe quand même.


Et même qu'à la fin on a eu droit un retour sur Brian, ce jeune en jogging bleu clair qui pousse son scooter sur la plage. Brian avant l'arrivée du sauveur Grand Frère, il était pas bien. Non, pas bien. Il parlait mal à sa mère, mangeait pas avec ses parents à table, et ça s'était pas bien.

Mais moi je le comprend Brian... Son père a une moustache à la Jean Ferrat (RIP), et dans son salon il y a des portes photos dauphins nacrés et la photo de mariage de ses parents...moi aussi j'irai mal si je vivais dans de telles conditions.

Mais là encore Pascal a tout remis d'aplomb et ils sont redevenus une vraie famille Kinder pour Noël, avec le père qui sonne à la porte en imitant le père Noël (pratique avec sa moustache) en apportant le sapin.

Pascal, après le décès de Super Nanny, mon envie d'enfants inexistante déjà faible s'était éteinte, mais grâce  toi je reprends espoir, je sais que tu seras là.