Chers vous tous,

 

C'est ce qu'on appelle une pause.  Plus de 3 ans, c'est pas mal comme break hein ? j'ai eu envie de revenir raconter n'importe quoi ici, pis non, pis si, et finalement c'est aujourd'hui.

Que s'est il passé depuis tout ce temps ?

Des trucs, et en même temps pas grand chose. J'ai eu 28 ans. Le 31 décembre 2011, j'ai largué ce connard, dont il me semble que j'avais déjà parlé ici. Cet espèce de parasite qui a bouffé 2 ans de ma vie, pas mal de ma confiance et de mes espoirs aussi. A l'époque j'avais enrichi ce merveilleux défouloir qu'était Enfoirage Affectif (qui d'ailleurs n'est plus mis à jour, je suis tellement tristesse) de quelques anecdotes sympa sur ce sale type. Maintenant que j'en ai fait le deuil et bien comme il faut, j'ai des flashs de situations, de trucs odieux qu'il m'a sorti à l'époque. C'est paradoxal de dire que j'ai tourné la page et en même temps d'avoir des remontées de cette époque. En fait c'est pas des remontées, c'est des nausées. Des trucs acides déguelasses genre t'as pu rie à vomir mais ca veut quand même tu vois ? (je fais toujours dans la finesse, ca a pas changé ça)

Allez, c'est cadeau, petit florilège :

 

Au bout de 7-8 mois : "je te présente pas ma famille ni mes potes, ca sert à rien, ca va pas durer entre nous, c'est clair que c'est pas pour la vie"

Qq mois plus tard, c'est Noel, et étrangement je le fête avec sa famille au grand complet, que j'ai vu seulement 2 fois auparavant. Tout le monde m'offre quelque chose. Pas lui. D'ailleurs en 2 ans, quelque soit l'occasion, je n'aurai aucun cadeau. Il a oublié, il a pas le temps, il a pas d'idées, il a PAS DE CERVEAU. (mais moi je suis à 2 doigts de me mettre dans la crotte pour payer le cadeau dont il rêve)

Au bout d'1 heure, il part jouer à Call of sur le canap, puis s'endort, me laissant seule avec tout le monde. A l'époque, sans permis, j'ai du attendre 20h30 pour qu'il daigne me ramener chez moi. Des membres de sa famille s'étaient gentiment proposés, mais j'avais dit non, pour ne pas le vexer...

 

Le Nouvel An qui suit, on est censés le passer ensemble chez lui, avec quelques uns de ses amis. Il doit m'appeler vers 22h. En attendant, je passe la soirée avec ma famille, mon père doit me déposer chez lui un peu+tard.

A 23h, pas de nouvelles de lui, son portable sonne dans le vide, puis il est sur répondeur. Je commence à m'inquièter. Mon père lui commence à être fatigué, me file de l'argent pour un taxi et va se coucher.

A minuit, je suis dans le taxi, le chauffeur s'arrête et me fait la bise en me souhaitant une Bonne Année. A minuit dix, je suis en bas de chez l'autre tocquart, qui ne m'entends sonner qu'au bout de 10 mn tant la musique chez lui est forte. Le chauffeur de taxi, bien sympa, me demande s'il doit m'attendre,je lui dit que non.Enfoiré entrouvre la porte, et fait une tronche...le mec se décompose litteralement. Pas d'autre mot. '' Qu'est ce que tu fais la ? (ouii bonsoir à toi aussi, bisou, bonne année, tout ca) j'avais dit que je t'appelerai. Je suis avec mes potes la"

J'ai du négocier pour monter chez lui. Oui, négocier. Il a daigné me laisser m'asseoir et attendre en le regardant picoler et faire son show. Ses potes m'ont servi un verre, fait la conversation...et après 1h, l'un d'eux m'a gentiment ramenée chez moi. Malgré l'autre con qui lui avait dit '' c'est bon, elle peut rentrer à pieds, ca fait pas loin" (2 petits kilomètres certes, mais traverser la ville en jupe+talons un 1er janvier à 2h du mat sous la neige euh, comment te dire) Car malgré son grand appart et ses 3 chambres, il avait déjà prévu de loger tous ses potes. Pas de place pour moi.

Le lendemain, il rentrait chez ses parents se reposer, sans passer me voir, il était trop fatigué...

Au bout d'un an et demi  : "non mais en fait j'ai volontairement fait en sorte que tu tombes sur les textos que m'envoie cette fille, parce que j'osais pas te dire que je te trompais avec elle. Si je l'ai fait c'est juste parce que j'ai pas confiance en toi, et j'avais peur que tu me trompes, donc je t'ai trompée avant, mais c'est pour me protéger"

Je suis effondrée. Je dois partir en vacances avec mon père quelques jours plus tard et cet enfoiré arrive à me gâcher le séjour. Je reviens, on se revoit, et ca recommence. Je mérite des gifles... je regrette tellement de ne pas avoir tout saccagé chez lui avant de me prendre mes affaires et de me barrer pour toujours.

"Oh ben ca va, tu reviens de vacances, tu es reposée, en plus en ce moment tu bosses pas, tu peux quand même faire le ménage+les courses+ma bouffe+pas être crevée quand j'ai envie de sexe. D'ailleurs j'ai pas dit a mes parents que t'avais pas de boulot en ce moment, donc fait pas de gaffe. Franchement c'est trop la honte d'être avec une fille qui fout rien, j'aime pas ca, donc ce serait cool que tu te bouges" A cette époque je suis très souvent chez lui, mais on n'habite pas ensemble. Je viens de finir une formation pour changer radicalement de boulot, j'ai fait qq semaines d'interim mais j'ai du mal a trouver un secteur qui me plait.

 

Je ne sais pas pourquoi, après 2 ans d'humiliations, j'ai décidé de commencer et surtout de continuer l'année sans lui. Les habitudes ont la vie dure et malgré la situation j'ai eu du mal à gérér l'après, il arrivait à me manquer ce con. J'ai eu des nouvelles, j'ai fait la morte, il a fini par laisser tomber.

 

Depuis j'ai rencontré tocquard 2, mais il lui arrivait pas à la cheville. C'était pas un connard, plutôt un enfoiré celui la. Un '' je suis trop gentil, je me fais avoir par les filles. " Mais un "en même temps je peux pas m'empêcher de draguer, mais c'est pour m'amuser hein, et parce que j'ai pas confiance en moi, j'ai besoin de savoir que je peux plaire a d'autres que toi" aaah ouais, pas commun comme concept...Du coup j'ai tenu 1 an. Ouais, quand même.

Et depuis bientôt un an, ca va mieux. J'ai rencontré quelqu'un avec qui tout est normal. Mais normal+ quand même, sinon c'est juste chiant. Si j'avais pas appris de mes erreurs, j'aurai trouvé ça trop simple et pas assez glauque et malsain, j'aurai trouvé bizarre d'avoir confiance et de pas encore avoir été décue, et j'aurai tout saboté en étant odieuse.

 

Mais il semblerait que je soie moins cruche qu'avant, et que cette fois ci, je prenne soin de cette relation. Je m'en sors pas trop mal pour l'instant.